Aliénor Morvan publicationsà propos
Projets
MOTE MOTE MOTE MOTE MOTE MOTE MOTE MOTE
MOTE

Matières Organiques Très Expressives vise à démocratiser le compostage partagé en milieu urbain. L’îlot est conçu pour faire paysage. Modulable et transparent, il exhibe fièrement cette matière précieuse pour déchoir la notion de déchet. Sa conception découle d’une étude d’usage. Fabriqué en Lorraine, l’îlot incarne le cycle du végétal, de sa croissance à sa décomposition.

Avant l’atterrissage d’un îlot, il faut constituer la communauté. Des ateliers de sensibilisation proposent de développer un imaginaire réjouissant : apprivoiser les intra-terrestres, observer l’activité bactérienne par caméra thermique, écouter la symphonie du compost, cuisiner sa poubelle, jardiner sans jardin… MOTE repose sur la réappropriation du traitement des déchets organiques par les usagers comme un substrat de lien social.


étude d'usage disponible iciMOTE.FR◊x


projet de DNSEP 2015, accompagné par l’accélérateur Stand Up-Artem de 2016 à 2018

villa artem villa artem villa artem villa artem villa artem
Voir la Villa Artem 2016

L’étude et la visite d’une quinzaine d’incubateurs artistiques de Detroit, Michigan ont nourri un rapport d’étape servant à la préfiguration du programme matériel (architecture, agencement de l'espace, mobilier, équipement... ) et immatériel (animation, formation, accompagnement, réseau, financement, modèle économique ...) de la future Villa Artem. Cet accélérateur, situé au sein du campus ARTEM de Nancy, accueillera des jeunes créateurs d’entreprises et d’activités économiques alliant les disciplines de l'ingénierie et de l’art.

L'incubation demarre-t-elle dès le lycée ? Un programme de recherche peut-il être un incubateur ? Un résident peut-il enseigner ? Un laboratoire peut-il être unincubateur ? Un incubateur peut-il se passer de la recherche ? Un tiers-lieu peut-il être un incubateur ? L'incubation peut-elle se faire par les pairs ? Un atelier d'artistes est-il un incubateur ? Un incubateur peut-il en contenir un autre ? Un incubateur peut-il être un opérateur culturel, scienti que, économique, etc. ? Un projet artistique peut-il être unincubateur ? Un réseau peut-il être un incubateur ?


Avec Anya Sirota, Jean-Louis Farge et Patrick Beaucé

Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome Ferme Autonome
Ferme Autonome 2015

La ferme autonome est un projet de système prenant la forme d’une animation graphique. Il se caractérise par une exploitation optimale de ses vaches de race armoricaine, une race bretonne mixte. Une large part du lait (70%) est consacrée à la confection de produits laitiers traditionnels, les 30% impropres à la consommation sont transformés en matières premières (galalithe, fibre textile, minéraux résiduels pour produire des protéines destinées aux sportifs et des additifs pour des poudres de lait maternisé).

Ainsi les contenants réutilisables sont réalisés en galalithe et le textile de lait sert à la confection des blouses des employés. L’eau filtré issue du lactosérum est recueillie afin d’arroser les pâturages pendant les mois secs. Les vaches sont uniquement nourries par leur paysage. Quand elles sont abattues pour produire de la viande, peau, os et sang sont utilisés pour générer de nouvelles matières premières (cuir, os, novatéine). Enfin, plutôt que de rejeter dans l’atmosphère le méthane émis par le lisier et le fumier, la laiterie autonome l’utilise afin de se fournir en énergie.


vidéo disponible ici


Workshop Milk mené par Claire Fayolle et Patrick Beaucé. Exposé à la Milk Factory lors des D’Days 2015

gaufre gaufre gaufre gaufre gaufre
Gaufre 2013

Ces dalles d’isolation phonique en cellulose ont été réalisées à partir d’éditions obsolètes (annuaires, encyclopédies, cartes …) amassées par Emmaüs. Elles doivent leur forme à un moule à gaufre, lui aussi déniché parmi les invendus de l’association.


Partenariat avec Emmaüs Forbach, suivit par Béatrice Selleron, Renaud Thiry et Colin Ponthot


En équipe avec Claire Baldeck

algue algue algue
Algue 2 2013

Cette contrefaçon de l’Algae des frères Bouroullec poursuit la promesse formelle jusque dans sa matière : l’Algopack®, un biopolymère issu d’algues brunes de Saint-Malo. La plaque est ici découpée au laser tandis que l’original est réalisé en polyamide injecté.


ARC Matériaux-immatériaux mené par Jehanne Dautrey et Colin Ponthot

germe germe
Germe 2013

À contre-pied de l’archétype du trophée phallique menant à une autosatisfaction statique, Germe est un objet métastable représentant la gestation d’idées nouvelles. Sa forme instable invite à la manipulation. Accompagnant la réflexion, il canalise les gestes pour libérer la pensée. Le trophée assure donc une fonction mutante de reconnaissance d’une action accomplie puis de stimulation de nouveaux projets.


Projet lauréat du concours du Conseil Général 54 pour les trophées de l’Économie Sociale et Solidaire


Réalisés par le CERFAV

in vino in vino
In Vino 2013

Cette assise est destinée à accompagner le viticulteur champenois lors des vendanges. L’habituel seau sur lequel s’assoient les vendangeurs est dépourvu de confort et se rompt régulièrement sous leur poids. Il s’agissait donc de créer une assise robuste capable de contenir la récolte tout en réduisant les troubles musculo-squelétiques.


Atelier Assise de métier, mené par Cédric Pécheux

guimauve concrète guimauve concrète
Guimauve concrète 2012

La poignée de porte est souvent l’élément ultime de finition d’un bâtiment. Le béton qui compose celle-ci se joue de l’adage. Sa forme molle contraste avec le brut du matériau. Son moule unique crée une asymétrie de chaque côté de la porte.


Atelier Poignée de porte mené par Renaud Thiry

mailles mailles mailles mailles
Mailles 2012

Mailles est un objet à jouer. La pièce en étoile lie les six tubes. Le module obtenu est un objet ludique et affectif. Son accumulation par enchevêtrement crée un parterre, une maille macroscopique que l’on compose à sa guise et sur laquelle on se prélasse allègrement. Le prototype a été réalisé par La Fabrique en partenariat avec Collégien®.


Workshop La pièce mené par Philippe Nigro. Distingué par le prix Vitra France

divans divans divans divans divans
Divans 2012

Mise en scène par Michel Didyme, la pièce Divans bouleverse le rapport acteur-spectateur en provoquant une déstabilisante proximité. La scénographie s’inspire de l’omniprésence du textile dans le cabinet de Sigmund Freud. Elle est incarnée sous une forme spectaculaire par un ruban de feutre rouge coulant le long de la galerie Poirel. L’intimité de la conversation est protégée par les profils asymétriques des structures de contre-plaqué. La position permet le croisement des regards tout en évitant la pesanteur d’un face-à-face.


Partenariat avec le CDN, théâtre de la Manufacture, l’ensemble Poirel, suivi par Béatrice Selleron


En équipe avec Claire Baldeck et Yee-Hsien Tan

Ateliers
Aquaponie Aquaponie Aquaponie Aquaponie
Aquaponie 2018

Cet atelier jeune public vise à relier le maraîchage mis en place dans les espaces verts d’un collège à l'aquarium de 200 litres du hall dans un seul écosystème : l'aquaponie. Les différentes séances permettront à une classe de 6ème et à une classe Ulis d'appréhender le cycle de l'eau à travers la réalisation d’un stop motion, l'extension urbaine et la raréfaction des terres arables via un objet pop-up.

La conception du module aquaponique sera définie par vote à main levée puis précisée par un travail de dessin et de maquette. Il sera réalisé avec des matériaux de récupération.


Parc Jean-Jacques Rousseau, Ermenonville. Collège Gérard de Nerval, Crépy-en-Valois

Poker Design Poker Design Poker Design Poker Design Poker Design Poker Design Poker Design
Poker Design depuis 2017

Le poker design est un serious game inventé par le designer Philippe Comte, enseignant à l’ENSCI. C’est un mode pédagogique qui propose d’aborder les notions de projet, de recherche, de méthode créative et d’appréhender les diverses dimensions de la démarche de design. Le jeu dévoile les divers paramètres de la commande sous l’aspect d’un cahier des charges «impossible».

Les termes du jeu invitent au décalage entendu comme principe pédagogique. Le commanditaire, l’usager, le matériau, le mode de production, la fonction, le lieu, la durée d’usage sont les cartes à jouer dans les mains de l’étudiant-designer. Il élabore alors une méthode, une stratégie pour résoudre la complexité d’une situation dans laquelle il organise les données extérieures à lui-même tout en construisant une réponse d’auteur.


crédits photos : 1 : A-fFord / 3. L’étoile du berger / 4. Parapoule / 5. Sur ses deux oreilles / 6. Ergoboules / 7. Ulvathermie


avec Jérôme Aiche et Patrick Beaucé

Tic Tac Clic Dring Tic Tac Clic Dring Tic Tac Clic Dring Tic Tac Clic Dring Tic Tac Clic Dring Tic Tac Clic Dring
tic tac clic dring 2018

Comment le son, abordé à travers sa valeur d’usage, peut-il être le point de départ d’une démarche globale de design ? La dimension sonore peut s’avérer cruciale dans la perception psychologique d’un objet, d’un espace ou même d’un service. Des bruits émis par un objet lors de son utilisation à l’acoustique d’une architecture, d’un objet support de composition jusqu’à la conception de l’identité sonore d’un projet ou encore le circuit bending, de la forme génératrice de son au son comme outil modeleur de formes et de comportements…

Les étudiants ont pu proposer : un dispositif permettant de sentir tactilement la voix d’un interlocuteur en vidéoconférence, une performance de musique noise sur l’étude de la durée de vie d’un stylo à bille, un tapis d’assouplissement ou encore un dispositif accompagnant les différentes phases psychiques de la marche etc.


crédits photos : 1. & 2. Yufei He / 3. Margaux Prunier / 4. 5. & 6. Garance Bourgouin


avec Antoine Elias

gyres gyres gyres gyres gyres gyres gyres
Holistic Plastic — Gyres 2017

280 millions de tonnes de plastiques sont produites chaque année. Un dizième d’entre elles tournoient dans les gyres océaniques, constituant une soupe de particules en flottaison, parfois surnommé : le 8ème continent. Le "plastoc", cette matière pétrochimique démocratisée pendant les années 1960, symbole alors de la libération des formes et des meurs, a envahie notre quotidien. L’industrie en est devenue cruellement dépendante, intarissable addiction à une ressource pourtant fossile. Formation du pétrole : plusieurs milliers d’années. Durée d’usage d’un gobelet de café : 10 minutes.

Cette désynchronisation peut être apaisée grâce au recyclage. Mais pensé de manière centralisée par des éco-organismes, il implique une collecte, un tri, un transport, eux aussi gourmands en énergie fossile. La presse à injection plastique manuelle d’Aurélien Stocky a été l’occasion d’envisager une micro-unité de recyclage domestique. Les étudiants ont collecté la matière première (déchets plastiques ménagers ou glanés sur le campus) des objets qu’ils ont conçus en toute conscience de leur cycle de vie.


crédits photos : 3. Gauthier Julié, 4. Margaux Prunier, 5. Margot Bouffort, 6. Min-Thu Nguyen (gauche) et Gauthier Jullié (droite)


avec aurélien stocky

trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS trophees ESS
Trophées ESS 2016

La conception des Trophées de l’Économie Solidaire propose un flashback vers la genèse des objets, là où tout commence : les ateliers, les usines. Les productions humaines délaissent une quantité considérable de matière. L’enjeu est alors de partir à la conquête de l’Est, de se ruer vers les gisements de chutes et de déchets industriels pour les revaloriser en matière précieuse. Un ensemble d’entreprises du réseau de l’Economie Solidaire du département a été identifié et cartographié. Dans une démarche de Design prenant en compte les milieux de vie, les étudiants de troisième année de l'option design de l'ENSAD ont utilisé et complété cette base de données pour la conception des trophées.


Après une sensibilisation théorique, plusieurs acteurs de l'ESS ont présenté leur activité. Les étudiants ont ensuite déterminé les différentes séquences de la vie d'un trophée : l’homogénéité du groupe d'objets présenté lors de la cérémonie, le geste de la remise du prix, sa prise en main par le lauréat, la photogénie du trophée, son existence sur les réseaux sociaux, la vie de l’objet après la cérémonie et, le cas échéant, l'éventuelle valeur d'usage qui pouvait lui être insufflée. Les étudiants se sont attachés à renouveler la typologie de cet objet symbolique en se plongeant dans la vie entrepreneuriale du domaine de l’Economie Solidaire, en découvrant la richesse des acteurs et des moyens de production du territoire, en appréhendant un processus de conception questionnant la notion de déchets et la valorisation des démarches solidaires.


crédits photos : 1. Emma Gitzinger & Nina Defachel / 7. Julian MOREL / 8. Margot BOUFFORT


vidéo disponible ici liste des projets


avec Colin Ponthot

boucle boucle boucle boucle boucle boucle boucle boucle boucle boucle
Boucle 2016

Boucle (en référence à l’écriture cursive des élèves de primaire et au caractère cyclique du compostage) est un atelier jeune public mené avec l’école de l’Orme au Chat d’Ivry-sur-Seine sur une invitation du centre d’art contemporain-le Crédac. Les élèves de CE2 ont été invités à concevoir collectivement le composteur de leur rêve.

Après avoir analysé le cycle de vie d’une pomme, ils ont baptisé de leurs trognons un composteur ordinaire offert par la ville. Son étude d’usage ainsi qu’un inventaire photographique des formes, des couleurs et des matériaux de la cour les ont conduits à définir les parties pris formels par vote à main levée. Sa fabrication en plastique recyclé a été confiée au collectif Maximum grâce au soutien de Stéphane Prat, élu à l’environnement d’Ivry-sur-Seine.


atelier jeune public Sur une invitation du Crédac, à l’école de l’Orme au Chat d’Ivry-sur-Seine